mardi 30 décembre 2014

R.I.P. Proton

LES BANQUES M’ONT TUER 
Proton, le porte-monnaie électronique, est mort. Il permettait de payer des petits montants sans devoir faire le code pin et sans frais supplémentaires. 

A l’heure où l’on parle de supprimer les pièces de 1 et 2 cent, c’était l’alternative idéale à la mitraille. Mais certains en ont décidé autrement. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire